Moptimise 17 : Loi de Murphy (et sa tartine)

Découvrez la loi de Murphy et ses versions dérivées.

 

Moptimise 17 : Loi de Murphy

 

La loi

Edward Aloysius Murphy Jr., un ingénieur aérospatial américain
« Anything that can go wrong, will go wrong ». En gros cela signifie que s’il existe une infime possibilité que quelque chose tourne mal, cela arrivera.

Les interprétations :

  • l’une est bien évidemment un canular ; la fatalité fait échouer toute expérience, par des moyens tout à fait imprévisibles ;
  • l’autre est de type statistique ; si beaucoup de personnes actionnent un appareil et qu’il existe ne serait-ce qu’« une » façon de se tromper, il existera statistiquement des gens qui feront cette erreur. Et c’est d’eux seuls que le service après-vente entendra parler. Cette seconde forme de la loi est confirmée par l’expérience et a conduit à l’utilisation généralisée de la conception sécuritaire ;
  • la troisième est psychologique ; c’est un problème de corrélation illusoire bien connu en psychologie et en communication: un événement négatif marque plus le sujet qu’un événement positif. Par exemple, si une action échoue, on évoquera la loi de Murphy, mais si elle réussit personne ne pensera spontanément que la loi de Murphy ne s’est pas appliquée. C’est l’une des raisons pour lesquelles les clichés semblent si souvent vrais;
  • La dernière est lié à l’être humain : si une première erreur est faite (et surtout si elle peut avoir de graves conséquences), elle entraîne un état de stress qui amène, fréquemment (si l’on n’arrive pas à maîtriser cet état de stress), d’autres erreurs et la situation ira de mal en pis avec le temps et le nombre d’erreurs.

Voir : http://www.wikiwand.com/fr/Loi_de_Murphy

« La loi de Murphy à l’origine du zéro défaut ?
Au-delà des nombreuses interprétations sur son origine et ses applications, la loi de Murphy a tout de même donné lieu à l’application avant l’heure du principe de précaution pour éviter des erreurs d’assemblage dans l’industrie et tendre vers le zéro défaut. Finalement la loi de Murphy n’est rien d’autre qu’un principe de base du lean management. »

Les version dérivées :

Bonus

 

Lien vers le mp3