Les 6 degrés de séparation et les réseaux sociaux

Le réseau social LinkedIn vous présente 3 degrés de séparation, le premier degré ce sont vos contact directs, le second les contacts de vos contacts et le troisième les contacts des contacts de vos contacts. Ceci vous permet d’avoir accès à un grand nombre de contacts potentiels.

Paysan
Credit : Unsplash.com

Savez vous qu’avec 6 niveaux de contacts vous êtes connectés à n’importe qui sur Terre, que ce soit le président des Etats-Unis ou un paysan Indien ou chinois ?

Historique

Cette théorie des 6 degrés de séparation a été émise en 1929 par le Hongrois Frigyes Karinthy et elle a été testée en 1967 par le psychologue Stanley Milgram sur 296 volontaires qui transmis des courriers à leurs contacts vers un destinataire final connu. Les 6 degrés de séparation ont bien été validé mais seul un petit nombre des lettres sont parvenues au destinataire.

Facebook

En novembre 2011 une étude a montré que sur ce réseau, chacun est séparé au maximum de 4.74 degrés. Et aux USA où 50% de la population des plus de 13 ans est sur Facebook, ce chiffre tombe même à 4.37 degrés de séparation.

Etude (en Anglais)

Twitter

Une étude d’Avril 2010 place chaque utilisateur de Twitter à 4.67 degrés les un des autres. Il y a même un graphique avec le pourcentage à chaque degré et il est intéressant de voir que 50% des utilisateurs sont seulement à 4 degrés de séparation.

Etude (en Anglais)

LinkedIn

Comme je l’ai indiqué dans l’introduction, LinkedIn se limite à 3 degrés de séparation (par exemple avec mes 472 connections j’ai 6 237 000 contacts possibles à 3 degrés de séparation)

Microsoft Messenger

Une étude de 2008 plaçait chaque utilisateur à 6.6 degrés maximum les uns des autres (soit presque un degré de plus que la théorie initiale).

Etude (en Anglais)

Les e-mails

En 2003 une étude a été menée avec 60 000 participants de 166 pays différents et a conclu à un degré de séparation compris entre 5 et 7 degrés.

Etude (en Anglais)

Conclusion

Je trouve intéressant de voir de façon si concrète qu’une théorie élaborée il y a pratiquement un siècle soit toujours aussi vraie de nos jours.
Finalement on connaît beaucoup de monde et on est tous liés les uns aux autres d’une façon ou d’une autre. Le développement des réseaux sociaux semble réduire ce niveau de séparation entre nous (même si c’est parfois un petit peu faussé car on est facilement « ami » sur Facebook avec des gens que l’on a jamais rencontré et avec qui on a pas échangé plus qu’un rapide message écrit).

Ceci ouvre de formidables perspectives personnelles ou professionnelles mais cela veut aussi se retourner contre nous car tout « mauvais comportement » peut se savoir et se diffuser rapidement à un grand nombre de personnes (certaines marques en ont fait l’expérience et savent qu’un commentaire/avis négatif sur elles aura plus d’impact et se diffusera plus largement et rapidement qu’un  commentaire/avis positif).

Source : http://barnraisersllc.com/2012/04/studies-social-media-6-degrees-of-separatio/
Source : http://www.wikiwand.com/fr/Six_degr%C3%A9s_de_s%C3%A9paration
Source : http://www.slate.fr/story/94745/six-degres-separation-twitter
Source : http://www.20minutes.fr/web/828370-20111122-facebook-retreci-monde-ramenant-six-degres-separation-474-moyenne
Source : http://connect.adfab.fr/outils/la-theorie-des-degres-de-separation