Améliorer votre Anglais facilement

Pour une fois je vais vous parler un petit peu de ma vie. Il y a de cela quelques années (lors de mes études) j’étais, je dois l’avouer, plutôt médiocre en Anglais. J’étais capable de comprendre un document écrit, et capable de m’exprimer à l’écrit de manière simple. On parle bien ici d’écrit type littérature et un petit peu article de journaux. Pour ce qui était de l’oral, c’était presque le néant car malheureusement j’étais plutôt timide donc peu enclin à prendre la parole en public, en Anglais encore mois, et car le système éducatif Français n’est pas très efficace pour apprendre l’anglais à l’oral à ses élèves.
Big Ben – Londres
crédit @ FreePhotosBank.com
Et pourtant pour ma future vie professionnelle et pour pouvoir voyager, je me suis dit qu’il fallait absolument que j’améliore mon anglais.
Et là, j’ai utilisé deux méthodes pour y arriver :

 

Utilisez les contenus en Anglais

Source : http://professeurchicraote.com/category/langues-vivantes/
Il y a (et il y avait déjà il y a 10 ans maintenant) la possibilité d’accéder à un large contenu en Anglais. Je parle de films (que ce soir en format DVD, Blu Ray, VOD, TNT…) ou de séries que vous pouvez consulter indifféremment en Français et en Anglais.
Le plus simple est de prendre du contenu que vous aimez, que vous connaissez en Français (c’était le Seigneur des Anneaux pour moi) et de le visionner en Anglais. Comme vous connaissez l’histoire vous n’avez pas à essayer d’appréhender le contexte général, le sens du films ou l’univers qui est plus ou moins implicite. Ce qui veut dire que vous pouvez vous concentrer sur la compréhension orale, sur les mots prononcés par les personnages.
Pour cela je vous conseil de mettre l’audio en Anglais et les sous-titres Anglais pour commencer. En général les sous-titres anglais (en langue native de la série) sont très proches de ce qui est réellement dit à l’oral (si vous voulez vous amuser faites le test en ayant les sous-titre Français avec les voix Françaises, c’est parfois assez étonnant).
Avec ces voix Anglaises et ces sous-titre Anglais vous pourrez vous habituer à l’accent des acteurs en ayant un support à lire (ça fera aussi travailler votre vocabulaire et l’orthographe des mots). Ensuite lorsque vous serez familier avec l’accent vous pourrez vous passer des sous-titres pour améliorer votre compréhension.
Je conseil donc cette façon de faire sur des films avec plusieurs « épisodes » dans la série comme Le Seigneur des Anneaux, StarWars, Hunger Games, Harry Potter, Fast and Furious… ou sur des séries. Je vous recommande également de tester plusieurs de ces supports pour en trouver un où les accents des acteurs ne sont pas trop difficiles à comprendre et dans lesquels il n’y a pas trop de mots « d’argot » car les expressions et les mots d’argot sont difficilement compréhensibles de prime abord. Mais c’est ce qui mets un petit peu de piment car ainsi vous pourrez découvrir des tournures de phrase et des expressions qui une fois traduite en Français de façon littérale deviennent loufoques, vous verrez également que certaines expressions en Anglais ou en Américain sont très proches du Français voir même utilisent des mots Français, ou le mot « French » (French fries, French toast, French dressing…).
Avec ceci vous serez armé pour regarder vos série préférées directement en « langue originale » au lieu d’une traduction avec un doublage, pour regarder des films en VO, pour regarder le journal télévisé en VO, pour regarder des émissions comme « Top Gear » ou Cauchemar en Cuisine » (les originaux pas les copies Françaises) en VO… Et vous pourrez lire les livres, journaux ou sites web que vous voudrez sans soucis (un bon dictionnaire Français/Anglais ou un navigateur et Google peuvent toujours être utile pour dépanner).
Avec ceci vous pouvez améliorer votre compréhension écrite et orale, pour ce qui est de s’exprimer à l’écrit et à l’oral le mieux est de pouvoir échanger avec des gens.

Immergez-vous dans le pays

Golden Gate – San Francisco
Archives personnelles
Le choix que j’ai fait a été de faire 6 mois de stage dans un pays Anglophone (à San Francisco en l’occurrence). J’ai eu la chance d’avoir un responsable de stage Français et quelques connaissances Françaises sur place pour ne pas être complètement perdu mais pour être vraiment immergé j’ai fait de la collocation avec des américains et mes collègues de travail direct étaient américains également. Je me suis donc retrouvé complètement immergé dans un monde en langue anglaise où il fallait que je comprenne les gens et où il fallait que je puisse me faire comprendre pour trouver un logement, ouvrir un compte en banque, faire mes courses, trouver mon chemin…
Mon exemple est peut être un petit peu extrême mais il fonctionne et je pense que même sur une durée plus courte de quelques semaines ça peut aider pour se lancer. Comme on le dit souvent dans le monde du développement personnel il faut sortir de sa zone de confort et avancer à petit pas (l’important n’est pas la vitesse où on se lance mais le fait d’être en mouvement dans la bonne direction). Un stage « scolaire » ou simplement un voyage peuvent être suffisant pour commencer à s’immerger dans la langue (attention aux voyages scolaire où l’enfant n’est pas forcément motivé pour parler anglais et où parfois il y a 2 ou 3 Français dans la même famille ou alors la famille parle Français, dans ce cas il ne va pas y avoir immersion dans la langue). Il faut un minimum de motivation et/ou d’obligation pour se lancer, c’est à dire que quand on se retrouve obligé de devoir faire passer une information on ne fait plus attention à notre peur de parler, notre timidité et notre peur de ne pas dire les choses en « vrai » Anglais.
Vous serez peut être confronté à des gens qui ne feront pas d’effort pour vous comprendre mais c’est là où il faut être ingénieux (je n’arrivais pas à faire comprendre que j’habitais à Bernal Heights avec mon accent Français et mes intonations aux mauvais endroits des mots, j’ai fini par expliquer que j’habitais dans les « collines au sud de Mission » et au final je finissait par me faire comprendre).
Si votre immersion est courte il faudra ensuite continuer à pratiquer, si vous arrivez à vous faire des connaissances sur place, continuez à communiquer avec eux une fois rentré chez vous. De nos jours avec l’e-mail, les réseaux sociaux et la vidéo conférence avec Skype et Hangout on peux communiquer avec les reste du monde à l’écrit et à l’audio pour presque rien.

Voyagez dans votre tête, dans votre salon puis dans le train / l’avion / le bus…

Image courtesy of  Mister GC at FreeDigitalPhotos.net

Avec ces deux méthodes et un but clair vous pouvez améliorer votre anglais à votre rythme, de chez vous puis dans le pays de vos envies. Oui le pays de vos envies car ceci est très facilement applicable à l’anglais car c’est la langue la plus accessible mais il est tout à fait possible de faire de même avec l’Italien, l’Espagnol, le Chinois ou le Japonais.

Avec ceci j’ai eu l’occasion de vivre 6 mois aux Etats-Unis et 2 ans en Angleterre où j’ai pu vivre des moments inoubliables.

Alors choisissez votre langue, lancez vous et qui sait un jour ce voyage entrepris dans votre tête puis dans votre salon vous emmènera peut être à l’autre bout du monde pour y découvrir les merveilles qui s’y cachent !